Le dictionnaire du pêcheur - A à L

Lettre A

AAA :Plomb anglais.

AAPP : Association Agrée de Pêche et de Pisciculture

A.A.P.P.M.A. : Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique.

Abdominale (nageoire) : nettement en arrière de la ceinture pectorale.

Able : sous-espèce de l'Ablette dont les plus gros ne dépassent pas 5 cm. Excellent pour pêcher la truite.

Ableret : Filet de pêche, nom local du carrelet (poisson de mer).

Ablette : petit cyprinidé qui se nourrit essentiellement en surface. Assez fragile à conserver, son utilisation se limite au poisson mort manié.

Accore : Se dit d'une berge ou d'une côte tombant à pic sur une rivière ou sur la mer.

Accoutumance : 1) Habitude que l'on impose aux poissons en matière alimentaire.
2) Désintéressement des poissons carnassiers à l'endroit des leurres dont ils ont pu vérifier la nature factice.

Accroche mouche (keeper ring) : Petit anneau sur une canne pour fixer l'hameçon pendant les déplacement.

Accroche plomb (lead clip) : Accessoire en plastique qui maintient le plomb dans un montage carpe, qui s'ouvre en cas de besoin (plomb coincé) permettant ainsi de ramener la carpe.

Achigan : Nom canadien du black-bass.

Acides aminés : les plus simples des protéines.

Action de pêche : 1) Moment où la pêche est pratiquée.
2) Part dans une société de pêcheurs.

Action de pointe : lors d'un effort c'est uniquement l'extrémité de la canne qui se cintre. Existent également l'action parabolique où c'est l'ensemble de la canne qui se déforme et l'action semi parabolique, intermédiaire entre les deux précédentes.

Action des cannes : la courbure qu'une canne accuse lorsqu'elle subit un effort lors de la traction ; peut être parabolique, très souple, semi parabolique, moyennement souple et de pointe, très dure.

Action d'une canne : la courbure qu'une canne accuse lorsqu'elle subit un effort lors de la traction ; peut être parabolique, très souple, semi parabolique, moyennement souple et de pointe, très dure.

Action parabolique : lors d'un effort c'est l'ensemble de la canne qui se déforme.

Action semi parabolique : lors d'un effort c'est 50% de la canne qui se déforme. Il existe également l'action de pointe où c'est uniquement l'extrémité de la canne qui se cintre et l'action parabolique où c'est l'ensemble de la canne qui plie.

Adelphophagie : sorte de cannibalisme intra tractus génital, un embryon éclos en dévorant d'autres.

Adipeuse : chez les Salmonidés, petite nageoire dépourvue de rayons et insérées en avant de la queue.

Adipeux (tissus) : tissus gras (graisseux)

Additif : Produit en poudre ou liquide, ajouté en faible quantité à l'amorce, dans le but d'augmenter son efficacité.

AFTM : toutes les soies qui existent sont fabriquées et numérotées selon les normes de l'AFTMA, Association of Fishing Tackle Manufacturers of America.

Agone : Autre appellation de l'alose feinte ou alose lacustre.

Agrafe (snap) : Dispositif permettant de raccorder ou de séparer deux éléments d'une ligne.

Agrafe américaine : Dispositif permettant de raccorder ou de séparer deux éléments d'une ligne.

Agrainage : Opération consistant à jeter régulièrement à la volée des graines pour attirer ou maintenir le poisson sur un coup.

Aggregation : Groupe de poissons dans une aire limitée.

Agnathe : craniate sans mâchoire

Aguichage : Mouvement imprimé à la ligne et à l'esche pour inciter le poisson à mordre.

Aguicher : déplacer légèrement la ligne afin d'attirer l'attention du poisson et lui faire croire que s'il ne réagit pas rapidement, l'esche va lui échapper !

Aiche : Synonyme d'esche.

Aiguille à amorcer : Ou aiguille à vif ou aiguille à locher. Longue aiguille à chas ouvert, utilisée pour glisser le bas de ligne sous la peau du vif.

Aiguille à appât (baiting needle) : Aiguille utilisée pour enfiler un appât sur un cheveu.

Aiguille à dubbing : Aiguille permettant d'ébouriffer les poils ou autres matériaux composants le corps d'une mouche.

Aiguille à locher : appelée également aiguille à escher ou aiguille à vif, une forte aiguille à chas ouvert qui sert à positionner l'hameçon sur un appât vivant sans le tuer, en passant le bas de ligne sous la peau.

Aiguille passe-bouillette (bait needle) : Aiguille utilisée pour percer une bouillette et passer le cheveu.

Aiguille pour anti-emmêleur (needle tangle) : Aiguille servant à passer le fil à l'intérieur d'un anti-emmêleur.

Aiguillon : très gros rayon épineux sur les nageoires, en général le 1er.

Ail-air : Matériau synthétique utilisé pour former les ailes des mouches.

Ailette : Certains wagglers sont munis d'ailettes (comme des fléchettes) pour obtenir une meilleur trajectoire.

Albumine : blanc d'½uf en poudre avec taux de protéines très élevé ; excellent liant.

Alevin : jeune poisson possédant à la naissance un sac vitellin plus ou moins développé, lui permettant de se nourrir jusqu'à la disparition totale du contenu du vitellus.

Aleviner : Repeupler un fleuve, une rivière ou une eau close en alevin (par extension ce dit également pour repeupler en poisson de tout âge).

Algues filamenteuses : plantes simples qui poussent en longs filaments ramifiés. Ressemblent à des fibres de coton vertes.

Algues incrustantes : plantes simples qui recouvrent d'un tapis vert le bois et les rochers submergés.

Alose feinte : Appelée aussi alose lacustre, agone, hareng d'eau douce, c'est un poisson plat allongé pesant en moyenne 1kg et mesurant 35cm. C'est une espèce typique des lacs, elle vit en eau profonde et se nourrit de plancton.

Alude : Fourmi ailée.

Amadou : Substance spongieuse utilisée pour sécher la mouche artificielle après une prise.

Amer : Point remarquable permettant avec d'autres repaires, de situer un lieu de pêche.

Amont : Côté d'où vient le courant dans un cours d'eau.

Amorçage d'accoutumance : amorçage effectué plusieurs jours avant la partie de pêche toujours au même moment et au même endroit afin d'accoutumer le poisson aussi bien aux appâts distribués qu'au futur lieu de pêche.

Amorçage de préparation (prebaiting) : Pour attirer les gros poissons il est souvent nécessaire d'amorcer plusieurs jours avant une partie de pêche.

Amorce (bait) : Préparation à base de produits attractifs plus ou moins nourrissants destinés à regrouper les poissons pour les pêcher. L'utilisation de l'amorce est interdite dans les eaux de première catégorie.
Dans un sens restreint, l'amorce désigne un poisson vivant utilisé comme vif. C'est alors l'amorce vive ou vif.
Amorce est parfois confondu avec appât, certains pêcheurs disent appâter ou amorcer.

Amorce Charlot : Amorce très connue pour la pêche de l'ablette.

Amorce de fond (groundbait) : Préparation à base de chapelure, de biscuit, de farines, ... mélangée avec de l'eau qui est lancée sur le coup pour attirer les poissons et les inciter à rester sur place. Pour alourdir la préparation on emploie de la terre (de Somme, de taupinière, du gravier, ...).

Amorces de surface : mélanges spécialement conçus pour pêcher l'ablette ou autres petits poissons appelés friture, proche de la surface ; ces amorces sont composées de farines à fine granulométrie créant une fois dans l'eau un nuage persistant qui descend lentement.

Amorce nuageante (cloud groundbait) : Amorce liquide, de couleur clair qui se répand dans l'eau sous forme de nuage. Ce type d'amorce s'adresse principalement aux ablettes, et à la friture.

Amorcer : 1) Répandre de l'amorce à l'endroit choisi pour pêcher.
2) Escher un hameçon. Pour les vifs on utilise une aiguille à morcer.

Amorçoir (feeder) : Ustensile destiné à contenir de l'amorce et/ou des esches et à être accroché, sous forme de montage coulissant, sur le fil de la ligne un peu avant le bas de ligne.

Amortisseur : L'amortisseur est constitué d'un brin de caoutchouc fixé au scion ou placé à l'intérieur du scion; son rôle est d'amortir le ferrage sur les cannes rigides, aidant ainsi à maîtriser le poisson. Il est proposé en différents diamètres dans le commerce. Sa longueur peut varier de 10 à 40 cm environ.

Amour blanc (grass carp) : Appelé aussi carpe herbivore.

Amphibiotique ou Amphi drome : Se dit d'un poisson dont le cycle de développement se déroule en partie en eau douce et en partie en eau de mer.

Amorçage d'accoutumance : amorçage effectué plusieurs jours avant la partie de pêche toujours au même moment et au même endroit afin d'accoutumer le poisson aussi bien aux appâts distribués qu'au futur lieu de pêche.

Amorcer : Jeter de l'amorce à l'endroit choisi pour pêcher.

Amorçoir : Petite cage métallique ou en plastique où l'on place des esches ou de l'amorce remplace le lest sur les lignes.

Anadrome : espèce vivant dans la mer et migrant dans les rivières pour s'y reproduire.

Anal (nageoire) : nageoire rayonnée situé entre l'anus et la nageoire caudale.

Anneau : Sur la canne à moulinet permet le passage du fil du moulinet jusqu'à l'anneau du scion de la canne.

Anguillerie : Installation permanente en forme de piège pour capturer les anguilles.

Animal : Qualifie les esches, appâts et amorces d'origine animale : asticots, insectes, poissons, ...

Anneau (ring) : Les cannes dites à lancer comportent plusieurs anneaux pour guider le fil. Ces anneaux sont maintenant en silicium (SIC) ou en AOL. Les premiers anneaux étaient en métal sans garniture, puis avec garniture en porcelaine, agate, ...

Anneau brisé (split link) : Anneau ouvert utilisé pour fixer les montures et les poissons nageurs.

Anneau de départ (butt guide) : Nom donné à l'anneau le plus près du moulinet.

Anneau de tête (tip-ring) : Anneau fixé à la pointe du scion des cannes à lancer.

Anneau décrocheur : Anneau de fortes dimensions, en métal, fixé à une cordelette, cet anneau, glissé sur le fil, peut permettre dans certains cas de récupérer un hameçon accroché dans un obstacle. Appelé aussi anneau grappin.

Anneau guide : Bague en métal fixée sur la canne et dans laquelle coulisse la ligne.

Anneau OAL : Anneau en oxyde d'alumine.

Anneau SIC : Anneau en carbure de silicium.

Anse de panier : Forme du pick-up d'un moulinet à tambour fixe.

Antenne : Partie supérieure d'un flotteur.

Anti-emmêleur (anti-tangle) : Tube en plastique d'environ 40 cm que l'on enfile sur le fil pour éviter le vrillage. Sur ce tube on fixe une agrafe pour accrocher le plomb.

Anti-herbe (weedless) : Dispositif placé sur un leurre pour éviter qu'il ne s'accroche dans la végétation.

Anti-retour (anti-reverse) : Système bloquant le retour en arrière de la manivelle sur les moulinets à tambour fixe.

Antitangle (ou anti-emmêleur) : tube de silicone glissé sur le nylon, destiné à éviter l'emmêlement du montage lors du lancer.

Antivrilleur : Dispositif devant empêcher le vrillage provoqué par le leurre de se communiquer au corps de ligne, l'antivrilleur est généralement constitué d'un plomb décentré et d'un ou deux émerillons. Les antivrilleurs ne sont guère utilisables qu'avec des lignes un peu fortes, lorsqu'un émerillon seul ne suffit pas.

Appareil à boucle (loop tyer) : Accessoire permettant de réaliser des boucles identiques, en particulier sur les bas de ligne.

Appât (bait) : Synonyme d'esche

Appât : Denrée placée au bout de l'hameçon (synonyme : esche)

Appât artificiel : Les appâts artificiels pour la pêche au coup sont réalisés la plupart du temps en matière plastique. On trouve ainsi des imitations de vers de terre, vers d'eau, insectes, etc. Leur valeur est loin d'égaler celle des appâts naturels. Deux d'entre eux seulement sont souvent retenus par les pêcheurs au coup: la pâte synthétique, et la graine de chènevis artificielle (perle).

Appât métallique : Autrefois on regroupait sous cette appellation les devons, les hélices et les cuillers. De nos jours, on emploie le mot leurres.

Appât naturel : tout ce qui entre habituellement dans l'alimentation de la truite, vers, larves aquatiques, insectes terrestres et aériens... ; en règle général tout ce qui s'accroche sur l'hameçon.

Appât vivant (live bait) : N'importe quel animal vivant utilisé comme appât pour la pêche. Attention, certains animaux sont protégés et ne doivent pas être utilisés comme appât (grenouille, triton, ...). De même, les poissons ayant une taille limite de pêche ne peuvent pas servir d'appât (truite, brochet, ...).

Appel : Amorçage d'appel: amorçage réalisé au tout début de la partie de pêche. généralement assez massif.

Aquaculture (aquaculture) : Ensemble des techniques d'élevage et de production d'organismes aquatiques animaux et végétaux pour la consommation.

Arachide : En farine, entre dans la composition des amorces. On pêche la carpe à l'aide de graines d'arachide.

Araignée : 1) Les araignées peuvent être utilisées comme appât, sur hameçon fin de fer selon la taille.
2) Mouche artificielle, sèche ou noyée, sans ailes, et très peu fournie.
3) Filet de pêche.

Arbre mort (laydown;falldown) : Arbre qui est tombé dans l'eau. C'est un endroit ou les poissons se réfugient, et qui attire par conséquent les carnassiers.

Arc-en-ciel : C'est la truite d'élevage et de lâcher par excellence. Plus grosse que la fario, jusqu'à 50 cm et plus, elle vit 15 à 20 ans, est beaucoup moins délicate sur la qualité de l'eau et résiste mieux aux maladies. Elle ne se reproduit pas naturellement Poissons, truites, salmonidés

Araignée : Ce terme générique nomme une mouche artificielle imitant un éphémère.

Ardillon (barb) : Barbe métallique située entre la pointe de l'hameçon et la courbure destinée à empêcher l'hameçon de ressortir de la gueule du poisson pendant la lutte. Il vaut mieux l'ôter (en l'écrasant) pour éviter de blesser les poissonnets destinés à faire des vifs. Il existe aussi des hameçons sans ardillon (barbless hook).

Arénicole : ver marin vivant dans les vasières littorales, utilisé en guise d'appât.

Ariel : Monture à poisson mort.

Arlesey (arlesey bomb) : Plomb en forme de poire, en métal non toxique, muni d'un émerillon. On l'utilise principalement pour la pêche en posée (quiver-tip, swing-tip).

Armure : Partie terminale d'une ligne à vif comportant empile et hameçon.

Arraché : Temps du lancer de la mouche pendant lequel la ligne est extraite de l'eau.

Artificielle : Mouche factice faite de plume ou de poil, utilisée sèche ou noyée pour tromper et capturer les poissons insectivores (truite, ombre, chevaine, ..).

Ascenseur : Il s'agit d'un bac ou d'une cage qu'on élève mécaniquement pour permettre aux poissons migrateurs de franchir des barrages lors de leur voyage de retour vers les frayères.

Aspe (asp) : Seul poisson carnassiers de la famille des Cyprinidés.

Assec : Se dit d'un étang qui est vidé: étang en assec. La mise à sec permet de récupérer le poisson. Généralement, les pisciculteurs en profitent pour effectuer différents travaux d'entretien (curage, réfection des drains rehaussement des digues), pour procéder à des amendements, qui assureront une meilleure productivité et également à des désinfections. Au cours de la période d'assec, certains étangs sont mis en culture d'avoine ou de maïs.

Asselle : Petit crustacé d'eau douce, utilisé comme appât.

Asticot (maggot) : Larve de certains Diptères (mouche). D'une taille de 1 à 1,5 cm il est facile à conserver dans un peu de sciure, plusieurs semaines à 4 ° C environ. Valable pour tous les poissons blancs, il peut être teinté en jaune, rouge, ... Interdit en première catégorie.

Asticot blanc (white maggot) : bigattini en italien

Asticots collés (sticky maggots, stickymag) : Asticots qui sont agglutinés à l'aide de colle en poudre ou en spray.

Athérine : Atherine boyeri, faux éperlan des eaux salées et saumâtres appelé aussi prêtre.

Attache (link swivel) : Emerillon conportant une agrafe utilisé pour changer rapidement de plomb, de feeder, de cuiller, ...

Attache anglaise : Accessoire composé d'un émerillon et d'une agrafe, on s'en sert pour fixer les waggler, les feeders, ...

Attache Bacchi : Dispositif de fixation d'un waggler permettant le changement de flotteur sans couper le fil.

Attaque : Action du poisson qui mord à l'hameçon, pren un leurre, monte sur une mouche.

Attaquer : Commencer à pêcher. S'agissant du poisson, mordre.

Attractant : Substance chimique que l'on ajoute à l'amorce ou aux appâts (bouillettes) pour attirer les poissons.

Attractor lead : Plomb muni d'une capsule soluble que l'on rempli d'arôme, utilisé pour la pêche de la carpe.

Attraper et relâcher (catch and release) : On utilise aussi l'expression anglaise no kill fishing (pêche sans tuer les poissons)

Aulne (alder) : Arbre présent au bord de l'eau. Pour la pêche de la truite, on utilise des imitations de la mouche de l'aulne.

Autorité : Enlever ou sortir d'autorité : arracher de l'eau un poisson sitôt ferré.

Aval : Côté où va le courant dans un cours d'eau.

Avalaison : Descente ou retour des poissons vers la mer.

Avançon : partie métallique, réalisée en corde à piano ou en acier tressé servant à éviter le contact entre le nylon et les dents coupantes de certains carnassiers comme le brochet.

Avantage : Inclinaison donnée à la pointe d'un hameçon renversé.

Avon : Flotteur anglais.


Lettre B

Babarotte : Petit hanneton des fougères qui s'agglutine sur les aulnes et les saules en bordures des rives, les truites peuvent s'y intéresser, dans ce cas il est possible de les attraper avec une mouche imitative.

Baby corn : Tourteau de maïs précuit destiné à l'alimentation des veaux, utilisé comme amorce.

BacKing : ligne de Dacron reliée à la soie, permettant de rendre du fil au cours du combat avec un gros poisson.

Backlash (backlash) : Emmêlement de la ligne du au choc en retour du tambour d'un moulinet à tambour tournant qui s'est emballé.

Backlead : Plomb utilisé sur une ligne en posée pour plaquer le fil sur le fond.

Badger : Fibre gris foncé à pointe blanche.

Bâillon : Dispositif à ressort destiné à maintenir ouverte la gueule des poissons carnassiers.

Balance : Filet d'ouverture ronde utilisé pour la pêche des écrevisses

Ballastière : plan d'eau artificiel, créé à la suite d'un creusement sur les bords d'un fleuve pour extraire des graviers.

Balle : lest brillant en forme de balle destiné à pêcher la perche.

Bannière : longueur de fil sorti du moulinet.

Barbillon : organe sensoriel charnu situé sur les lèvres ou autour de la bouche. Sert à repérer la nourriture.

Bas de ligne : Partie la plus fine de la ligne ou est fixé l'hameçon.

Bas de ligne à mouche : bas de ligne en forme de "queue de rat", c'est-à-dire dont le diamètre décroît à mesure que l'on se rapproche de l'hameçon. Le diamètre se mesure en X, rapport entre les diamètres des extrémités.

Bécard : Saumon ou truite mâle à la période des amours : sa gueule, déformée, ressemble à un bec.

Bedchair : mot employé par les carpistes anglais pour désigner un fauteuil pliable pouvant servir de lit.

Benthique : animal vivant sur le fond.

Benthophage : Se dit des poissons recherchant leur nourriture sur le fond. Le goujon est un cyprin insectivore benthophage.

Benthos : ensemble des organismes vivant au fond d'un plan d'eau.

Bergamotte : l'huile tirée du fruit, en forme de poire, du bergamotier, arbre de la famille des citronniers ; stimule l'appétit des poissons.

Bête (petite bête) : Nymphe d'une grande éphémère et esche très recherchée des poissons et des truites en particulier.

Biotope : milieu physique dans lequel évoluent les communautés animales ou végétales.

Biwi : mot employé par les carpistes anglais pour désigner un abri, sorte de toile de tente.

Blanc (poisson) : Désigne en général les cyprinidés.

Bolognaise : technique demandant l'emploi d'une longue canne 5, 6 m et plus, télescopique, à anneaux, prévue pour recevoir un moulinet. La ligne identique à celle classique de pêche au coup est conduite canne haute, bannière extraite du courant. Idéale pour la pêche de gros poissons, loin du bord, en rivière.

Bombette : Remplaçant moderne du buldo. Sert pour lancer au loin et ramener un appât léger. Elles existent flottantes, semi plongeantes et plongeantes.

Booby : Steamer (grosse mouche) avec des yeux en polystyrène ou en mousse que l'on déplace en profondeur avec une soie plongeante.

Bosselle : Nasse à anguille.

Bouchon : Autre nom du flotteur.

Bouclage : Se produit lorsque l'hameçon crochette la ligne lors du lancer, la rendant inopérante.

Bouillette : appât de synthèse en forme de boule, parfumé, destiné plus spécifiquement à la pêche de la carpe.

Bouquet : Bouchée de pain ou d'asticots garnissant l'hameçon.

Bourriche anglaise : Sac en filet à petite maille pour conserver le poisson vivant.

Bredouille : Absence totale de capture.

Boyat : non que l'on donne dans certaines régions aux très grosses perches.

Branchial (appareil) : appareil d'échange respiratoire qui joue le rôle de "poumon" chez les poissons.

Branchiospine : projection blanche, cartilagineuse de l'arc branchial. Sert à retenir la nourriture.

Brasem : mélange de noix de coco et de mélasse ; s'ajoute aux amorces.

Brin : Un des éléments de la canne à pêche.

Buldo : flotteur en forme de bulle, lesté par une certaine quantité d'eau.


Lettre C

Canne à déboîter :appelée également à emmanchement, canne composée d'éléments qui s'emboîtent les uns dans les autres ; s'utilise quand la profondeur de pêche est très inférieure à la longueur de la canne.

Cannes à deux mains : modèles où la poignée en liège est prolongée au delà du moulinet pour permettre l'emploi de l'autre main au moment du lancer.

Canne au toc : canne mise au point pour pratiquer la pêche au toc qui consiste à présenter à la truite un appât naturel vivant comme s'il dérivait entraîné par le courant.

Canillon : terme halieutique désignant une canne très courte destinée à la pêche de vitesse de l'ablette et des petits poissons.

Capot : Identique à bredouille (absence totale de capture).

Carnassiers : barbarisme bien ancré dans le langage des pêcheurs désignant les poissons qui se nourrissent d'autres poissons, le mot approprié étant les piscivores ; le mot carnassiers désigne les animaux qui se nourrissent de viande, de chair crue.

Caryologie : étude des chromosomes.

Caséine: protide du lait qui constitue la base de la majorité des mix ; peut être remplacée par un de ces dérivés, le caséinate de sodium.

Casque : Partie métallique d'une monture destinée à coiffer la tête d'un poisson mort.

Cassure : dénivellation soudaine d'un fond. Cette expression s'emploie surtout pour désigner la topographie d'un canal.

Caster : asticot en cours de transformation. Très prisé des poissons blancs, le caster s'utilise comme esche ou amorce.

Castillon (ou madeleineau, ou "grilse") : saumon adulte de 1,5 à 3 kg en moyenne, ayant séjourné seulement quelques mois en mer.

Catadrome : espèce vivant en eau douce et migrant dans la mer pour s'y reproduire.

CDC : « cul de canard », plumes prélevées sur le croupion de canard qui ont la particularité de flotter parfaitement grâce à l'imperméabilisation naturelle obtenue par les sécrétions de ses glandes anales.

Cendrée : Très petits plombs utilisés pour l'équilibrage des lignes.

Cerque : ce sont les longues soies que les éphémères ont au bout de l'abdomen.

Chalk Stream : rivière qui évolue surtout dans les régions calcaires et à faible relief, qui s'étire en méandres calmes.

Chalut : filet en forme de poche traîné par un bateau.

Chapelure blanche : chapelure fabriquée à partir de mie de pain séché et concassé ; très collante et gonflant énormément, elle est incorporée dans les amorces de fond.

Chènevis : ou graines de chènevis sont le fruit du chanvre ; cuites juste à point, elles s'utilisent surtout pour la recherche de beaux gardons.

Cheveu : petit morceau de nylon ou de tresse qui sert à relier l'appât à l'hameçon.

Chironome : petit insecte aquatique de la famille des diptères, dont la larve est appelée "ver de vase" par les pêcheurs.

Chironomidés : moustiques inoffensifs d'une taille de 2 à 12 mm ; à leur stade larvaire aquatique appelés « vers de vase », ils représentent une partie importante de l'alimentation des poissons.

Chorion : enveloppe de l'oeuf.

Chrysalide : stade nymphal, inerte, de certains insectes en cours de métamorphose, qui sont alors protégés par une enveloppe souple.

Clipot : Fil de laiton ou d'acier qui écarte le bas de ligne de la ligne.

Cloaque : chez les poissons, orifice commun à l'anus et aux organes urinaires et reproducteurs.

Clonck : instrument en bois servant à frapper l'eau afin de créer de forts vibrations capables d'attirer des silures même de très loin ; fait objet d'interdiction dans certains départements, il convient de se renseigner auprès de la garderie du CSP de chaque fédération.

Coeca pyloriques : expansions en doigt de gant au voisinage de l'estomac ou du pylore.

Coléoptère : ordre d'insectes regroupant des organismes à carapace chitineuse.

Coulée : Partie de rivière ou d'étang que parcourt une ligne flottante sous l'action du courant ou du vent.

Coup : Endroit ou le pêcheur opère et qu'il a amorcé.

Coup du soir : partie de pêche à la mouche débutant deux heures avant le coucher du soleil et se terminant 30 minutes après.

Craniate : vertébré pourvu de crane.

Cténoïde : écaille rugueuse dentelée, munie d'épines le long du bord postérieur.

Cuiller : Leurre artificiel, tournant ou ondulant, utilisé pour la pêche au lancer.

Cuissardes : Bottes en caoutchouc ou Néoprène qui protègent jambes et cuisses.

Cycloïde : écaille lisse.

Cyprinidés : appelés également poissons blancs, famille de poissons d'eau douce qui comprend de nombreuses espèces communes, présentent dans les eaux lentes, gardon, brème, carpe, tanche... ou courantes, goujon, vandoise, chevaine, barbeau...


Lettre D

Dandinette : technique qui consiste à dandiner dans le sens vertical un leurre ou un appât. Plus spécifiquement destinée à la perche.

Dégorgeoir : Instrument permettant de dégager un hameçon piqué profondément dans la gueule d'un poisson.

Dégraisser les asticots : les saupoudrer de farine de maïs pour qu'ils coulent car les asticots vendus dans le commerce sont recouverts d'une pellicule grasse les faisant flotter.

Dévalaison : migration en direction de l'aval, vers l'océan.

Devon : leurre constitué d'une tige métallique autour de laquelle tourne une hélice.

Devonner : action de pêche consistant à lancer un leurre plein travers, avant de le confier au courant, qui lui fera effectuer un arc de cercle.

Diatomée : algues unicellulaires entourées d'une enveloppe siliceuse dure.

Dimorphisme : un individu d'une espèce pouvant présenter des morphologies ou colorations (dichromisme) différentes (entre mâle et femelle ou juvénile et adulte).

Diptère : famille d'insectes regroupant en particulier mouches et moustiques.

Domaine public : Eaux ou le droit de pêche appartient à l'état.

Dorsale (nageoire) : la ou les nageoire sur le dos du poisson.

Down Stream : se dit d'une action de pêche consistant à descendre le courant.

Dragage : A la pêche à la mouche, soie qui dérive entraînée par le courant, et laisse un sillage faisant peur au poisson.

Dubbing : matériau servant à la confection des corps de mouches artificielle. Il peut être naturel s'il est réalisé avec la fourrure (de lièvre, lapin, etc ...) ou synthétique s'il est créé avec des fibres synthétiques.

Lettre E

Ecdyonuridé : gros éphémère qui vit dans les eaux courantes. Il apparaît au mois de juin et s'imite avec des araignées rousses et grises à corps rouge.

Echosondeur : appareil électronique utilisant les ultrasons et permettant de visualiser sur un écran les poissons et la topographie du fond.

Eclosion : arrivée massive d'insectes qui passent tous en même temps à l'état adulte et offrent aux poissons une grosse quantité de proies très vulnérables.

Ecosystème : unité écologique de base regroupant communautés animales et végétales, ainsi que le biotope dans lequel elles évoluent. Biotope et biocénose composent l'écosystème.

Elastique : Caoutchouc, qui équipe un ou plusieurs des brins finals d'une canne au coup, pour amortir les réactions d'un poisson qui a mordu. Permet de pêcher plus fin.

Electrophorèse : technique servant à la séparation et à l'étude des protéines utilisée pour caractériser des espèces et des populations (polymorphisme enzymatique).

Elk hair caddis : sedge inventé en Scandinavie, dont le corps est réalisé en poils de lièvre et les ailes en poils d'élan.

Emerillon : outil métallique généralement muni d'une agrafe, destiné à éliminer le vrillage.

Emerillon pater noster : émerillon en forme de croix, composé de trois branches, une sert pour y accrocher le fil issu du moulinet, l'autre pour y fixer le lest et la troisième, située au milieu, pour y installer le bas de ligne ; s'utilise pour maintenir stable l'appât au c½ur d'un courant fort ou d'un poste très encombré.

Empile : partie inférieure de la ligne supportant l'hameçon. L'empile, ou bas de ligne, présente un diamètre légèrement inférieur à la ligne mère.

Endémique : natif ou restreint à une zone géographique particulière.

Engamer : se dit d'un poisson qui se saisit d'un leurre ou d'un appât.

Ephémère : terme générique regroupant l'ensemble des représentants de la famille des Éphéméroptères. Ce sont des insectes aquatiques reconnaissables par leurs paires d'ailes dressées à la verticale sur le corps.

Epilimnion : couche superficielle d'un lac souri deux brassages annuels, à température variable.

Epuiser : Se servir d'une épuisette pour sortir le poisson de l'eau.

Equilibrer un flotteur : on dit d'un flotteur qu'il est équilibré quand en rajoutant un petit plomb supplémentaire, il coule !

Esche : appât fixé à un hameçon pour attirer la convoitise de poisson et l'obliger à mordre.

Escher : accrocher l'appât sur l'hameçon.

Esociculture : élevage du brochet, encore essentiellement destiné à produire des jeunes poissons pour le repeuplement des eaux libres.

Estiver : être en activité réduite pendant les chaleurs de l'été. Opposé à hiverner.

Ethologique : relatif au compartiment.

Etiage : Epoque des basses eaux en rivière, en canal ou en lac. En général en été.

Euryhalin : organisme supportant de fortes fluctuations de salinité.

Eurytherme : organisme supportant de fortes fluctuations de températures.

Eutrophisation : enrichissement des cours d'eau par le déversement d'engrais ou de déchets. Se produit aussi naturellement.

Exuvie : enveloppe abandonnée par l'insecte lors de son éclosion à l'air libre.

Lettre F

Faucarder : Faucher sous l'eau les herbes d'une rivière ou d'un étang.

Faux lancer : nom donné au lancer qui ne sert pas à poser la mouche mais uniquement à déployer la soie.

Fécondité : production d'oeufs par une femelle; s'exprime en nombre pour un individu (fécondité absolue) ou par kg de poids vif (fécondité relative).

Feeder : cage plastique ou métallique qui sert à la fois de lest pour lancer la ligne et d'amorçoir pour distribuer l'amorce en petite quantité, avec une très grande précision ; s'utilise surtout en eau courante pour la recherche de très gros poissons blancs.

Ferrage-réflexe : ferrage effectué instantanément dès le constat de la touche, à la différence du ferrage décalé qui consiste à attendre quelques secondes après la touche avant de ferrer.

Ferrer : enfoncer le fer d'un hameçon dans la gueule d'un poisson. Le ferrage doit toujours être très précis, bref et puissant en fonction du diamètre de fil et de la ligne.

Fifise : le plus petit des asticots, de couleur rouge et à corps allongé ; particulièrement résistant il permet plusieurs prises sans devoir être changé ; très efficace pour la pêche de petits poissons.

Fil : En Nylon de diverses grosseurs ou résistances, tressé ou non il est marqué en centième (/°°) et plus le chiffre est gros plus il est résistant.

Filament : protubérance longue et fine (ex. : dans une branchie ou le rayon d'une nageoire).

Fin de fer : Hameçon en acier très fin.

Flotteur coulissant : s'utilise à chaque fois que la profondeur de pêche est supérieure à la longueur de la canne à la différence du flotteur fixe qui convient lorsque la profondeur de pêche est inférieure à la longueur de la canne.

Flotteur fixe : s'utilise dans la pêche à l'anglaise à chaque fois que la profondeur de pêche est inférieure à la longueur de la canne, à la différence du flotteur coulissant qui s'utilise dans les zones profondes lorsque la profondeur de pêche est supérieure à la longueur de la canne.

Fluorocarbon : fil fabriqué en Polyvinyllidène Flouride (PVDF) sans nylon. Fils possédant une densité voisine de celle de l'eau.

Fly only : En Anglais, pratique exclusive de la mouche fouettée

Foëne : harpon doté d'un manche destiné à la capture des anguilles ou des poissons plats.

Follicule ovarien : ovocyte en vitellogénèse entouré d'une couche de cellules folliculaire et d'une couche de cellules thécales.

Fouillis : petits vers de vase appartenant à l'ordre d'insectes des Chironomidés qui vivent dans les eaux à fond vaseux ; s'utilise dans la pêche au coup pour enrichir les amorces.

Fourreau : Pour ranger et transporter les cannes.

Frai (le) : se dit de l'ensemble des embryons et des larves résultant de la fraye.

Fraie : Epoque des amours pour les poissons.

Frayère : zone de sable, graviers propres ou végétation immergée où pondent les poissons.

Friture : Petits poissons.

Fronde : Sert au pêcheur au coup pour projeter des appâts au loin.

FS : floating/sinking, soie flottante à pointe plongeante qui permet de pêcher à des profondeurs importantes ; seule la pointe plonge, le reste de la soie demeure en surface.

Fusiforme : en forme de fuseau, allongé.

Lettre G

Gaffe : Crochet muni d'un manche servant à sortir les poissons de l'eau.

Gambe : montage comprenant une série de leurres (leurres souples et biberons) destiné à pêcher la perche.

Gamètes : cellules sexuelles mâle (spermatozoïde) et femelle (ovule).

Gaule : Ancienne canne à pêche.

Gnathostome : vertébré à mâchoire

Gobage : Action d'un poisson qui prend une mouche en surface.

Godille : disque de celluloïd fixé à l'avant d'une monture à poisson mort.

Gonopode : chez certaines espèces, organe de copulation du mâle.

Gour : trou profond dans un cours d'eau.

Gozzers : les plus répandus des asticots, à peau fine et tendre ; s'emploient pour l'eschage et pour l'amorçage ; sélectionnent les gros poissons, ils peuvent être accrochés à plusieurs sur le même hameçon.

Grégaire : se dit d'espèces vivant en groupes telles que l'ablette, la perche, le gardon, la brème...

Graine : Maïs, blés ou chènevis.

Grégaire : espèce vivant en groupe.

Grenouillère : Sonde à ressort.

Grilse : saumon adulte de 1,5 à 3 kg en moyenne, ayant séjourné seulement quelques mois en mer.

Gynogénèse : développement d'un oeuf à partir du génome femelle sans contribution du gamète mâle.


Lettre H

Hackle : plume de cou de coq utilisée pour le montage des mouches

Half-hitch tool : mot d'origine anglaise désignant un petit accessoire servant à réaliser des n½uds demi-clef simples.

Halieutique : tout ce qui touche à la pêche.

Hameçons renversés à gauche ou à droite : chez ce type d'hameçons l'axe de la pointe n'est pas parallèle à celui de la tige, la torsion intervient à partir de la courbure ; existe également des hameçons droits dont la pointe est parallèle à l'axe de la tige, surtout de taille petite et moyenne.

Haut-fond : endroit où le fond remonte et où la végétation s'installe ; il se reconnaît par la couleur de l'eau, plus l'eau est profonde, plus la couleur est foncée et à l'inverse, moins il y a de fond, plus l'eau paraît claire.

Hétérocerque : se dit d'une nageoire caudale dont l'axe est tourné vers le haut et dans lequel se prolonge la colonne vertébrale (ex. esturgeon).

Hétérogamétie : les déterminants du sexe sont portés par les chromosomes sexuels et se trouvent soit chez le mâle (hétérogamétie mâle) soit chez la femelle (hétérogamétie femelle).

Hétérosis (effet) : ou vigueur hybride, se dit lorsque des hybrides ou des descendant de croisement entre races présentent certaines performances à base génétique supérieures à celles des 2 parents.

Homocerque : se dit d'une nageoire caudale dont les 2 lobes sont à peu près égaux sans prolongement de la colonne vertébrale dans l'un d'entre eux.

Hormone : médiateur biochimique sécrété par une glande ou des cellules endocrines, transporté par le sang et intervenant sur les organes cibles de l'organisme pour réguler un grand nombre de fonctions physiologiques. On distingue les hormones protéiques ou glycoprotéique (secrétées par l'hypophyse, la tyroïde, les glandes associées au dystem digestif...) et les hormones stéroïdes (secrétées par les gonades, l'inter rénal...)

Huile essentielle : renforce arômes et parfums ; s'utilise dans la pêche de la carpe pour la réalisation des bouillettes ou dans la pêche au coup pour renforcer l'aspect olfactif des amorces.

Hybride : produit du croisement entre deux espèces différentes, montrant les caractères typiques des espèces parentes.

Hydrobiologie : science de la vie dans l'eau. Elle étudie les poissons mais aussi les écosystèmes, les nombreux animaux qui vivent dans l'eau et constituent la chaîne alimentaire dont les poissons sont souvent l'aboutissement.

Hypolimnion : couche profonde d'un lac à température constante.

Lettre I

Ichtyologie : Partie de la zoologie qui traite des poissons. Elle aborde la classification (taxinomie), l'anatomie et les moeurs.

Ichtyophage : Qui se nourrit de poissons.

Imago : insecte parvenu au stade adulte définitif.

Infère (bouche) : inférieure, bouche située sous la tête, généralement dû à un très long museau (ex. esturgeon, hotu)

Insectes émergeants : phase de transformation dans laquelle les insectes parviennent juste sous la surface de l'eau, dit dans la pellicule, et se débarrassent de leurs exuvies, leurs ailes demeurant encore collées.

Insert driver : petite voile disposée sur l'antenne d'un flotteur, offrant une prise au vent. Très utilisée pour la pêche en lac du brochet au vif.

Lettre J

Jugulaire (position) : nageoires insérées en avant de la ceinture pectorale.

Lettre L

Lactalbumine de lait : produit dérivé du lait à fort pouvoir liant.

Laitance : Sperme du poisson fécondant les ½ufs.

Lancer courbe : s'emploie surtout quand il faut éviter que la ligne passe dans le champ de vision du poisson avant la mouche ; également utile lorsqu'il faut attaquer un poisson posté derrière un obstacle.

Lancer pendulaire : action de propulser un leurre sous la canne ; s'utilise pour les courtes distances demandant une très grande précision.

Lancer ultraléger : désigne une canne à anneau destinée à propulser de très petits leurres, de 1 à 5 g ; existent également lancer léger pour des leurres de 3 à 20 g, lancer mi-lourd de 5 à 50 g et lancer lourd de 10 à 100 g.

Lançon : petit poisson marin fusiforme vivant dans le sable, qui constitue un excellent appât pour tous les poissons chasseurs.

Lb : livre anglaise équivaut à 453,59 grammes.

Leurre : Appât artificiel.

Leptocéphale : larve d'anguille.

Ligature : Renforcement des attaches des anneaux sur les cannes avec du fil et du vernis.

Ligne : Ensemble fil, flotteur, plomb, hameçon avec lequel on pêche.

Ligne latérale : série de petits organes sensoriels sensibles aux changements de pressions, même faibles.

Livre : livre anglaise équivaut à 453,59 grammes.

Locher : Fixer sur une monture ou un bas de ligne, entre chair et peau, un vif destiné aux carnassiers.

Lucifuge : se dit des animaux qui fuient la lumière.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.90.83.229) if someone makes a complaint.

Comments :

  • melo-reglisse-45

    24/10/2010

    eh bah didonc !

  • jerox78

    14/04/2010

    Un article complet qui représente du travail ! Bien joué,je conseillerais ce blog aux débutants !!!

Report abuse